Ouverture du congrès et accueil des participants

Christophe Girard, adjoint au Maire de Paris chargé de la Culture, accueille les participants. Il souligne, au-delà des prêts de documents, l’importance à accorder aujourd’hui à la qualité des espaces des bibliothèques. Il rappelle les récentes réalisations parisiennes et les projets en cours.

Il conclut sur une citation de Julien Green : « Une bibliothèque, c’est le carrefour de tous les rêves de l’humanité ». Selon lui, si le XXIè siècle est en panne de rêves, les bibliothécaires font partie de ceux qui peuvent apporter une réponse à cette panne.

Dominique Arot, président de l’ABF,  souhaite à son tour la bienvenue aux participants et remercie la Ville de Paris, le Conseil Régional et le Ministère de la Culture pour leur soutien financier. Il évoque l’importance d’un congrès parisien dans le cadre d’un paysage très riche en bibliothèques. Plus de 800 participants sont inscrits au Congrès. Le thème de ce congrès portant en particulier sur les « bibliothèques à vivre », ouvertes à la vie, aux idées, aux débats, il nous souhaite des échanges très riches, à la fois lors des ateliers, des réunions plénières, et à l’occasion de toutes les rencontres que nous pourrons faire à l’occasion de ce Congrès.

Francis Parny, vice-président chargé de la Culture et des NTIC au Conseil régional d’Île-de-France,  se déclare impressionné par le programme du congrès. Il rappelle la similitude entre le travail des bibliothécaires et celui des élus, par la conscience d’une mission d’intérêt général.  Si les régions sont moins investies que d’autres collectivités territoriales  (pour des questions évidentes de proximité), dans les actions de développement de la lecture publique, il met en avant les réalisations effectuées par la Région Île-de-France, grâce en particulier au travail du Motif.

Bernard Demay, Conseiller Livre et Lecture à la Drac Île-de-France, insiste sur le rôle important de la construction de bibliothèques en matière d’aménagement du territoire. En région Île-de-France, plus de 100 équipements de toute taille ont été ouverts en 10 ans, ainsi que 15 grands équipements. Au-delà de la qualité de l’architecture, avec les volontés de beauté, d’ampleur et de confort des lieux en bibliothèque, se définissent d’autres enjeux de fonctionnement de ces établissements construits : vigilance autour du maintien de postes qualifiés dans ces établissements ; incertitudes technologiques et nouveaux équilibres entre numérique et papier ; horaires et tarifs…

Il remarque que la période actuelle est, comme lors du tournant multimédia des années 1980, une période charnière, riche, qui nous permettra de définir la bibliothèque de demain.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s