Un espace « ados » : pour qui ? pour quoi ?

L’atelier animé par Christophe Evans (BPI) était consacré aux premières restitutions d’une enquête qualitative sur les pratiques et les représentations des adolescents (11-18 ans) sur les bibliothèques – enquête menée suite à l’enquête CREDOC qui mettait notamment en évidence la diminution des inscriptions des 15-19 ans.  La méthodologie avait déjà été abordée lors du congrès ABF 2008.

Six bibliothèques contrastives ont été sélectionnées pour servir de terrain à l’enquête : Lille et Toulouse, Auxerre et Nanterre, Dinan et Graulhet. L’enquête était composée d’une phase quantitative (environ 1200 questionnaires sur les sites de la BM de Lille et Toulouse) et qualitative (175 entretiens et des focus groups mélangeant usagers, anciens usagers et non usagers) sur les six sites. La question de l’espace adolescents en constitue l’un des points.

L’atelier a débuté par la présentation de 3 bibliothèques participant à l’enquête :

BM d’Auxerre

Un pôle « Jeunes adultes » fut créé en 1984 sous l’impulsion de la municipalité, en partenariat avec l’association Lecture jeunesse.

Cet espace dédié de 150 m², aménagé dans la salle Jeunesse, attire plus les adolescents (à partir de la 6e) que les lycées et les jeunes adultes (qui fréquentent plutôt le secteur adultes)². En termes d’aménagement de l’espace, l’effort a été porté sur les couleurs et le confort. Les collections regroupent livres, BD, revues (une quarantaine d’abonnements) et multimédia. Le choix a été fait de ne pas proposer de parascolaire. CD et DVD se trouvent en revanche dans l’espace adultes, ce qui favorise la circulation des publics. A contrario, le journal L’Equipe a été mis en section ados, d’où la présence d’adultes. La proximité de la section jeunesse permet également aux ados d’aller chercher des documents jeunesse sans avoir l’impression de « déchoir ».

Une interrogation sur les publics, les collections et les partenariats pour les ados a débouché sur la constitution d’un groupe de réflexion regroupant bibliothécaires, documentalistes et enseignants du secondaire.

Le pôle « Ado » a permis de fédérer des actions dans tous le département. Le public adolescent, qui représente 10% des prêts de l’établissement (soit 25000 prêts par an), sera pris en compte dans le projet de réorganisation des collections et des espaces.

BM de Nanterre

Depuis les émeutes de 2005, les 13-26 sont considérés comme une population prioritaire par la municipalité. La BM ne dispose pas d’un espace ado spécifique mais de présentoirs ados dédiés à la fiction, dits « kiosques jeunesse » dans le secteur jeunesse et adulte.

Après avoir observé que la salle des bébés était particulièrement appréciée des jeunes publics (car à l’abri des regards et où l’on peut se vautrer), la bibliothèque a également créé un espace du même type pour les ados, avec des BD.

Un groupe « ado » fut constitué de membres de la section jeunesse et adulte. avec pour objectif de construire un réseaux d’acteurs (bib, documentalite prof, service de la jeunesse, psy, etc.), de faire remonter des informations sur les besoins de cette population et de mettre en place de petites actions locales. Ainsi :

  • Un office ado (accueille des documentalistes de collège)
  • Un prix du roman jeunesse
  • L’accueil de classe de collégiens.
  • Des sélections de livres  (dans des sacs « Sac’ado »)

BM de Toulouse- José Cabanis

Espace Intermezzo : 500m² créés pour attirer un public jeune, pour proposer un lieu passerelle, un espace de découverte de la lecture. Aménagement convivial, peu d’étagères, beaucoup de fauteuils, de tables, des téléviseurs et des écrans. Pas de connotation «ado» dans la déco ou le mobilier. L’équipe ne souhaitait pas flécher un espace ado, mais estomper les déoupages et les cloisonnements entre genres, âges, types de documents…et métisser les publics.
Les fonds (3000 documents) sont décloisonnés : la fiction (la littérature ado, chick lit, classique, et contemporaine) côtoie les documentaires adultes et jeunesse mêlés (offrant une première approche de chaque discipline), DVD documentaires, livres audios, albums susceptibles d’intéresser les ados voire les adultes, presse (une trentaine d’abonnements), etc. Une douzaine de postes Internet sont proposés. Les jeux consoles sont demandés et envisagés.

Une grande attention est dédiée à l’accueil, que l’on conçoi tcomme individualisé. Un club de lecture pour les 9-15 ans (« Graines de critiques ») a été mis en place.

Les 11-18 ans représentent 9% du public de José Cabanis (3 550 inscrits). « Les jeunes irriguent les espaces de la médiathèque » (surtout les espaces musique et cinéma).

Restitution des résultats par Virginie Repaire (BSconsultants) :

L’enquête est une commande de la DLL via la BPI, le thème de  l’espace « ado » n’en est qu’un élément. Elle devait répondre aux questions :

  • quelle place pour la BM dans les représentations et les pratiques des 11-18 ans ?
  • Pourquoi certains jeunes ne fréquentent pas les BM ?

Les espaces ados n’existent pas partout, ce sont souvent des parties de l’espace jeunesse.

La question de la création d’un espace spécifique pour les ados révèlent deux populations :

Ceux qui sont pour :
78% des jeunes se positionnent en faveur d’un espace dédié, surtout les pré-ados 11-14 ans (notamment les filles).

Raisons évoquées :

  • il n’y a rien entre espace jeunesse et adulte ;
  • pas envie d’être avec les adultes (dans un espace sérieux) ni avec les enfants
  • côtoyer des jeunes qui ont les mêmes gouts, pour se retrouver entre soi et rencontrer d’autres jeunes, se distraire et discuter
  • pour trouver facilement les docs qu’on cherche.
  • dans un espace fermé ou un espace décloisonné (pour circuler), un espace à l’image d’une MJC (jeux, personnel jeune) ou d’un grand magasin (Fnac) = une bulle pour les jeunes (avec des collections adaptées, un fond de livres diversifié, des bornes d’écoute musicale et une ambiance détendue).

Ceux qui sont contre :

Pour les 15-18 ans, la création d’un espace ado peut être ressentie comme une mise à l’écart ou un espace qui n’est pas fait pour se rencontrer (surtout pour les non usagers) ou même une secte.

Il préfèrent circuler librement dans les espaces existants lorsqu’ils les connaissent.

Le lien avec l’espace jeunesse n’est pas rompu, crainte de perdre le bénéfice de l’espace jeunesse ( notamment les collections). Le lien avec l’espace adulte permet l’échange. Certains préfèrent fouiller, découvrir en circulant librement dans les différents espaces.

Conclusion

Les adolescents ont souvent une image traditionnelle voire conformiste des bibliothèques.Ils souhaitent des espaces différenciés moins selon les âges que selon les usages (travail, lecture-plaisir, espace de détente confortable…).

Les premières publications sur cette enquête sont prévues d’ici la fin de l’année 2009.

Publicités

11 réponses à “Un espace « ados » : pour qui ? pour quoi ?

  1. Pingback: J + 22 : Gourrrrrrou (en faisant rouler le “r”) « Ma vie on stage… Euh en stage !

  2. Pingback: Espace Ados | innovbibliotheque

  3. Pingback: Juke-box ados | innovbibliotheque

  4. La question de l’espace adolescents Timberland pas cher en constitue l’un des points

  5. La question de l’espace adolescents en survetement lacoste constitue l’un des points

  6. types de documents…et métisser les publics nike shox NZ d’écoute musicale et une ambiance détendue

  7. les collections et les partenariats pour les ados a débouché sur nike tn requin la constitution d’un groupe de réflexion regroupant bibliothécaires

  8. L’équipe ne souhaitait pas flécher un espace ado l’effort a sac Longchamp pilage été porté sur les couleurs et le confort

  9. Une interrogation sur les publics, http://www.site-pilote-csdu-envirhonalp.fr les collections et les partenariats pour les ados a débouché sur la constitution d’un groupe de réflexion regroupant bibliothécaires, documentalistes et enseignants du secondaire.

  10. Comme la plupart des lieux sont parcourus à pied, il faut également posséder une http://www.freelances-industrie.fr grande paire de chaussures.

  11. Une sorte de botte de http://www.marquefrancaise.net soutien devrait être porté à la défense des orteils avec la détente ajouté.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s