La bibliothèque en chantier : élu, architecte, programmiste et bibliothécaire

12 juin, à 14h – atelier 4

modératrice : Arlette Pailley-Katz, directrice du SCD Paris 7 et responsable de la programmation de la nouvelle bibliothèque des Grands-Moulins.

La parole est d’abord laissée à l’élu. M. Bernard Baude, maire de Méricourt, une commune de 12.000 habitants dans le Pas-de-Calais, nous raconte l’étonnante expérience réalisée dans sa commune. Un premier projet de médiathèque avait été prévu dans l’objectif de récréer un lien entre les différentes communautés de la ville, dans un lieu de culture.

Les plans de l’architecte avaient été présentés à la population, mais avaient fait surgir des remarques sur la conception-même du projet, qui semblait manquer d’ambition. Les élus ont alors choisi la position (risquée) de refermer le dossier et de reprendre le temps d’une réflexion complète pour prévoir les besoins réels d’équipement qui pourraient exister dans 40 ans.

Le projet a été alors relancé sous la forme de séances de démocratie participative: les citoyens de la ville ont été associés pleinement à l’aventure. Un collectif (70 personnes!) est créé pour rassembler les personnes intéressées par le sujet. Ce collectif entame une réflexion approfondie sur ce que doit être la future médiathèque de Méricourt: des visites d’autres établissements sont mêmes organisées en car!

Le collectif a été également sollicité pour donner son avis sur les architectes sélectionnés lors du concours.

Grâce à une réflexion en amont, grâce à la pédagogie des experts (architectes et bibliothécaires) qui ont su expliquer les enjeux de ce projet aux citoyens intéressés, la ville de Méricourt peut s’enorgueillir d’avoir fait aboutir une expérience unique de construction d’un établissement culturel qui a impliqué, dès la programmation, une part importante de ses habitants.

Experts, élus et citoyens se sont en effet retrouvés sur la même longueur d’onde et le projet sélectionné lors du concours a fait l’unanimité.

lamediaProjet Médiathèque Méricourt – Cabinet De Alzua et Cabinet d’Architecture 9.81

Bernard Bassez, architecte et membre de la commission interministérielle sur la qualité des constructions publiques, revient sur ce projet qu’il a suivi. Il rappelle que le rôle de l’architecte est de donner de bonnes réponses à de bonnes questions et que ce n’est pas à lui de faire les questions. À nous, bibliothécaires, de savoir lors de la programmation donner du sens à notre projet ; il ne faut pas hésiter à être précis et exigeants.

La programmation est ainsi une étape importante qui doit prendre en compte la réalité géographique et sociologique de l’environnement du bâtiment et associer autant que possible la population. Il faut pouvoir déjà dans le programme faire des propositions et expliquer à quelles attentes elles correspondent. Il ne faut pas hésiter non plus à faire oeuvre de pédagogie et à revenir sur la définition et l’histoire de l’institution bibliothèque dans ce dossier.

Il conclut sur un autre conseil : ne pas nécessairement faire appel à des architectes spécialistes des bibliothèques. Devoir dialoguer avec un architecte a priori peu au fait des enjeux des bibliothèques nous oblige à nous expliquer.

La séance se poursuit avec une intervention de M. Serge Lestrille, consultant au cabinet Emergences Sud. M. Lestrille rappelle quelques conseils nécessaires à la programmation et à la gestion d’un chantier de bibliothèque :

  • analyser précisément les besoins et essayer d’impliquer tous les acteurs
  • faire participer les autres services municipaux (service financier, service techniques) comme porteurs du projet (afin d’éviter aussi qu’ils ne deviennent des freins)
  • savoir convaincre les élus (qui, en tant que représentants de la population, ont les mêmes préjugés que la majorité des gens sur les bibliothèques) que la bibliothèque est aussi un outil bien au-delà du prêt de livres
  • être exigeant avec l’architecte (tout en sachant en suite dialoguer avec lui): plus on lui donne de contraintes, plus on a de chances d’obtenir ce qu’on veut.
  • au moment du choix (lors du concours), savoir se donner le temps pour bien analyser les dossiers et réutiliser le travail de la commission technique.

Anne Verneuil termine cet atelier avec le point de vue du bibliothécaire. Elle témoigne avec beaucoup d’humour de l’expérience difficile qu’elle a vécue à Anzin. En effet, elle a été associée au projet de future médiathèque au moment du concours d’architecture : dès le départ, elle a jugé que le projet choisi était beau mais manquait garanties sur le plan technique.

2008-02-08-mediatheque3Vue de l’intérieur de la future médiathèque d’Anzin

Les rapports avec l’architecte responsable du projet ont été souvent conflictuels, mais très riches aussi.

En plein chantier, les élections municipales ont eu lieu. La médiathèque a été brandie par l’opposition lors de la campagne comme l’exemple type de la politique dispendieuse de l’équipe municipale en place. Or, c’est cette opposition qui a gagné les élections!

Mme Verneuil a réussi malgré tout à les convaincre de ne pas revenir sur le projet de médiathèque, déjà bien entamé. En revanche, il a été décidé d’élargir les compétences du nouveau bâtiment en une polyvalence culturelle : théâtre, conservatoire, musée…. ont rejoint la médiathèque, et Mme Verneuil s’est retrouvée en charge des affaires culturelles de la ville.

Mme Verneuil souligne donc dans son intervention la nécessaire pédagogie à exercer auprès de l’architecte comme des élus ; pédagogie qu’il faut parfois savoir reprendre à zéro en cas de changement de majorité à la mairie.

Publicités

4 réponses à “La bibliothèque en chantier : élu, architecte, programmiste et bibliothécaire

  1. Bonjour,

    Etudiant en architecture, je suis actuellement en dernière année à la recherche d’un sujet de diplôme. Ayant beaucoup fréquenté les médiathèques ( le réseau de la ville nouvelle de Cergy Pontoise jusqu’à mes 18 ans, et le réseau Strasbourgeois depuis), j’envisageais d’en proposer une pour mon diplôme. Problème: je dois trouver un site, ou l’on envisage de faire une médiathèque, mais ou aucun projet ne sera lancé avant octobre prochain. Si vous pouvez m’aider, merci de m’écrire à killian.roland@insa-strasbourg.fr, ou de m’appeler au 0664970771.
    Merci !

  2. je suis dans le même cas que Roland. Etudiant en architecture en dernière année, je serais très interessé pour réfléchir aux questions que pourraient se poser des bibliothécaires ou des collectivités à propos de la création d’une médiathèque, et pour essayer d’y apporter des esquisses de réponse architecturale dans le cadre de mon projet de fin d’année. vous pouvez me joindre: 0674151418, schaer.philippe@gmail.com
    merci d’avance!

    ps: killian, je te piste à la recherche d’un PFE!

    philippe

  3. Je travaille sur la normalisation architecturale des bibliothèques en général univ scol et publ.Existe t-il des normes internationales pour cela?
    Merci

  4. Dans Architecture & lecture – Biblithèques municipales en france 1945-2002, Hélène Caroux parle d’un texte du conseil de l’Europe, 1966… bonnes recherche.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s