Compte rendu de l’atelier 6

Les partenariats pour le développement de la lecture chez les jeunes

INTERVENANTS
Dominique Veaute, Association Livre passerelle, Tours
Michèle Briziou, CDDP d’Indre-et-Loire
Bérangère Rouchon-Borie, Bibliothèque municipale de Tours
Rachel Dionnet, Librairie Libr’enfant, Tours
MODÉRATRICE
Elisabeth Rozelot, directrice des bibliothèques à Créteil, responsable de la commission jeunesse de l’ABF

De nombreux partenariats autour de la littérature jeunesse et de la sensibilisation au livre des enfants sont mis en place en Indre-et-Loire. Les intervenants de cet atelier représentent chacun une structure impliquée dans l’un ou l’autre de ces partenariats : une librairie, le CDDP, l’association Livre Passerelle, la bibliothèque municipale de Tours. Le travail autour de la littérature jeunesse à Tours n’est pas une histoire récente. En 1936 une heure joyeuse était implantée dans la ville. Le courant ainsi créé a été amplifié par l’action menée par René Fillet, la mise en place d’une quinzaine du livre jeunesse, et l’introduction de l’étude de la littérature jeunesse au sein de l’université. La quinzaine du livre jeunesse présente une sélection de nouveautés en littérature jeunesse, et propose des animations. C’est le temps fort d’un travail qui s’étend sur plus de six mois de l’année et débouche sur le prix Acrolire.
Chacune des structures impliquées se présente et expose son engagement dans ce partenariat.

Pour la librairie Libr’enfant, qui fait partie de l’association des librairies spécialisées jeunesse et se revendique comme un lieu militant, ce travail est un gros investissement dans la droite ligne de ses missions ; guider, conseiller, les enfants et leurs parents, sélectionner les livres les plus intéressants dans la masse de ce qui paraît.

La cible première du CDDP est les enseignants et le monde éducatif. Il offre aux enseignants un accompagnement pédagogique dans l’usage des TICE mais aussi dans le domaine du développement de la lecture. La quinzaine du livre est un excellent tremplin qu’il faut rattacher aux attentes pédagogiques nationales : l’apprentissage des fondamentaux. A partir des livres sélectionnés pour le prix Acrolire, les enseignants travaillent avec leurs classes (6è-5è et 4è-3è essentiellement) et apprennent aux enfants à argumenter.
D’autres actions sont construites autour de ces actions comme par exemple un rallye lecture qui implique les documentalistes et incite les enfants à construire des jeux autour des livres. Les productions fabriquées dans les établissements scolaires sont très riches et les enseignants très intéressés. On constate qu’avec peu de moyens beaucoup peut être fait.

Livre Passerelle est une association de lutte contre l’illettrisme en Indre-et-Loire. Elle réalise une sensibilisation des jeunes enfants au livre dans des lieux où le livre n’est pas classiquement attendu. Cette première approche du livre ne peut se passer de partenariat avec les bibliothèques et les librairies où les parents qui le désirent pourront trouver des livres. Les bibliothèques, services culturels publics, gratuits, ouverts à tous sont des lieux de formation et d’information très importants pour les personnes éloignées du livre. L’association construit de nombreuses autres actions en partenariat avec la bibliothèque comme par exemple une formation des parents à la lecture d’histoire. Association et service public ont des statuts et des modes de fonctionnements différents dont la conjugaison enrichit les actions.

Après avoir présenté le réseau des bibliothèques de Tours, Bérangère Rouchon-Borie présente les aspects positifs du partenariat : la mutualisation des compétences, la synergie, la mise en commun des moyens, le partage des coûts, le bénéfice des actions mises en place par les autres, l’augmentation des propositions faites aux usagers. Avec cette habitude de travail en partenariat, la ville de Tours n’a aucune difficulté à mettre en place le contrat « territoire lecture ». Chacun des partenaires a des cibles différentes, ses propres pratiques, mais tous ont un objectif commun : toucher un maximum de jeunes. Le partenariat permet de comparer ces pratiques, de s’en inspirer et donc de progresser.
De ces diverses actions est née une résidence d’auteurs de littérature jeunesse portée par le CDDP.

A la suite de ces présentations, quelques questions ont abordé l’utilisation des TIC au sein de ces projets. Le CDDP propose une page netvibes , un compte twitter et un site Acrolire pour promouvoir les actions. Le fonds des livres sélectionnés par l’association passerelle est intégré au catalogue du CDDP.

L’agence de coopération Texto (Rennes) s’est présentée et s’est interrogée sur l’impact des actions ainsi menées depuis plusieurs années. La responsable du réseau des médiathèque de Clamart a souligné que très souvent les partenariats reposent sur les mêmes acteurs : les collectivités locales. La récente enquête de la Direction du livre et de la lecture sur les adolescents et la bibliothèque a été évoquée. Laure Collignon, chef du département des bibliothèques publiques et du développement de la lecture au Ministère de la Culture a rappelé que la lecture des jeunes était mise en valeur dans les propositions du ministère qui soutient les associations travaillant dans ce sens en partenariat avec des équipements culturels. Le projet « Première page »  monté avec la CNAF attribue un livre à chaque famille ayant accueilli un enfant dans l’année. Cette action a été menée dans trois départements pilotes en 2009, étendue à quatre autres départements en 2010. Des collaborations sont proposées aux départements qui avaient déjà instauré cette pratique. La direction attend des candidatures pour 2011.

2 réponses à “Compte rendu de l’atelier 6

  1. Bonjour,
    Une petite précision :

    Texto n’est pas une agence de coopération mais une agence coopérative (statut SARL SCOP) travaillant depuis 10 ans dans le secteur du livre et de la lecture. La particularité de ce statut peu connu tient essentiellement dans la double salarié-associé : les salariés de l’entreprise sont associés au capital, donc à la fois décisionnaires et exécuteurs.
    Voir aussi le site http://www.scop.coop si besoin…

  2. Bonjour,
    Une précision sur le compte -rendu ci-dessus. La Quinzaine du Livre Jeunesse est portée par la Ligue de l’Enseignement en Indre-et-Loire et ses partenaires. Le travail de sélection des ouvrages s’étend sur 10 mois et débouche sur la Quinzaine du Livre Jeunesse. Le prix Acrolire est une « sous-sélection » de celle de la Quinzaine.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s