Archives de Tag: sociologie adolescents jeunes bibliothèques

Quels espaces pour les enfants ?

Cet atelier était conjointement organisé par la commission jeunesse ABF et la Joie par les Livres.

Les médiathèques ont aussi des lieux à vivre pour les enfants….
C’est en accueillant les publics spécifiques que nous faisons évoluer nos espaces, une attention particulière était apportée sur ce que nous appelons « espace jeunesse ».
Après une introduction sur l’histoire des espaces jeunesse présentation de diverses expériences de médiathèque.

La bibliothèque de Rennes intégrée dans le pôle culturel des « Champs Libres » réalisée par Christian de Portzamparc, propose un espace jeunesse dont le mobilier n’infantilise pas le public. Elisabeth de Portzamparc qui a réalisé l’aménagement intérieur à travaillé à donner de la beauté et du confort.Le but est de travailler l’autonomie du jeune public.
On est sur une esthétique du lieux, lumière, transparence, forme.
Pour la nouvelle bibliothèque Boris Vian de Chevilly-la-Rue, les enfants sont partout, collections communes sauf pour le corps humain. Beaucoup d’enfants seuls occupent les espaces car les cité sont proches, grande disponibilité du personnel. effort sur les actions culturelles familiales, animations inter-générationnelles.
La bibliothèque de Lyon-Lapardieu : un espace jeunesse à l’épreuve des usages. Un paradoxe, entre supermarché et chambre, entre lieu public et intimité… travailler à rassurer les parents sur le fait que la bibliothèque jeunesse est aussi un lieu pour eux.
identifie les besoins et y répondre, parking à poussettes, tables à langer… il s’agit de changer la perception du lieu. Répondre au désir des adolescents avec des lieu confortable « génération vautrée ». Comparons les chambres d’adolescents et nos bibliothèques !!!!

Des expériences diverses encore trop centrées sur nos collections… allons faire un tour du coté de Brême !!!!

Publicités

Claude Poissenot : « L’identité juvénile », intervention au Congrès de l’ABF, 12 juin

\
Dans le cadre de la session 2 : A la BM ou au CDI : les usages des collégiens et des lycéens.

Claude Poissenot, sociologue Université Nancy II, IUT Métiers du livre
Blog « Penser la nouvelle bib » : http://penserlanouvellebib.free.fr/

Pour le sociologue, l’approche habituelle en bibliothèque consiste « penser le public à partir des collections ». Le cœur de la profession est le livre, le document. Mais on peut essayer de raisonner autrement.
Là commence sa réflexion : 3 enjeux structurent le public :

  1. L’autonomisation par rapport aux parents
  2. La construction d’une identité personnelle (apprendre à dire « Je »)
  3. L’enjeu scolaire

Comment à partir de là s’approprier la bibliothèque (ou pas !). Comment la bibliothèque se situe-t’elle par rapport à ses enjeux : en cohérence ou en tension…

1. Autonomisation : enjeu principal
Une enquête réalisée en Lorraine a montré que les adolescents qui avaient découvert la bibliothèque dans le cadre de la famille étaient davantage enclin à décrocher, à ne plus venir ensuite à la bibliothèque. Le transfert d’une fréquentation d’origine parentale à une fréquentation personnelle est fragile. Comment faire de la bibliothèque un espace personnel.

2. Sociabilité
L’autonomisation passe par l’intégration dans un groupe. Il s’agit de construire des références collectives. La bibliothèque est fréquentée de manière collective, « en troupeau ». La bibliothèque a-t-elle une organisation permettant l’accueil des groupes de jeunes. La question de l‘espace est cruciale, décisive. Questionnement sur l’attribution d’un « espace » qui ne doit pas devenir un ghetto.La situation actuelle en bibliothèque est rarement satisfaisante. On note une « absence de lieu de rencontre par temps couvert. »
L’espace Jeunesse n’est pas fréquenté par les jeunes. Espace trop identifié à la petite enfance. « C’est pour les enfants », « C’est pas de mon âge », « On est chez les petits ». Le problème ne se pose pas en CDI, où existe une homogénéité d’âge.
Mais offrir une collection centrée sur la littérature jeunesse est insuffisante, lorsque l’on connaît les goûts des adolescents qui orientent vers la musique, les nouvelles technologies, les jeux vidéo.
Une enquête réalisée à Pont-à-Mousson fait ressortir que les adolescents associent largement la bibliothèque à un espace pour soi, avant d’être un espace pour l’école (pour le travail scolaire), et en dernier lieu un espace pour le groupe.

3. L’enjeu scolaire
La bibliothèque doit pouvoir être aussi un lieu de silence et un lieu de travail en proposant des collections parascolaires (sans doute les livres les plus volés en bibliothèque)
En déduire peut-être un principe de politique documentaire : « Savoir ce qui est volé, pour savoir ce qui intéresse vraiment les gens. »
A partir de ces trois enjeux, il s’agit d’organiser des espaces pour être seul, des espaces pour travailler en groupe, et des espaces pour simplement être en groupe.